AccueilPont du GardNathan Paulin lévite au-dessus du Pont du Gard

Nathan Paulin lévite au-dessus du Pont du Gard

Le funambule et slackliner professionnel Nathan Paulin a offert une prestation de choix aux visiteurs du Pont du Gard ce samedi 9 juillet. Au programme, plusieurs traversées du Gardon au cours d’un spectacle sonore et musical.
Nathan Paulin lévite au-dessus du Pont du Gard
Alban Laffitte - Nathan Paulin a traversé le Gardon, avec une vue des plus imprenables sur le Pont du Gard, sur une slackline de 2cm de large.

Pont du Gard Publié le ,

Un nouvel élément remarquable pour la slackline de Nathan Paulin. Samedi 9 juillet, le funambule a effectué trois traversées du Gardon avec pour décor le Pont du Gard. Depuis bientôt 10 ans, le Savoyard de 28 ans aime à tendre sa « ligne de vie », un slackline de 2 cm de large et d’une longueur adaptable en fonction du monument traversé.

Le Pont du Gard passe en mode été

« J’ai fait des traversées sur de très beaux éléments du patrimoine français et international comme le Cirque de Navacelles, à 300m de hauteur ou entre la Tour Eiffel et le Trocadéro, raconte le slackliner professionnel. Durant l’été, je serai notamment dans le massif des Dolomites en Italie et autour du Lac Léman en Suisse ».

Lancer le diaporama9 photos

Recherche de sensations dans des lieux uniques

Pour sa traversée du Gardon et du Pont du Gard, ce chercheur de sensations a été servi. Fin mai, Nathan Paulin avait établi le record du monde de distance parcourue sur une slackline : 2 200m de traversée sur le site du Mont Saint-Michel. Cette fois, pas de records du monde mais des rafales de vent montant jusqu’à 50km/h. Celles-ci ont empêché le professionnel d’arriver au bout de sa première tentative. Il a donc rebroussé chemin mais cela peut s’expliquer par plusieurs raisons. « Nous avons eu un doute sur les conditions météo jusqu’à ce matin mais même si je peux difficilement anticiper les rafales une fois sur le fil, la traversée est possible. Je dois également respecter environ 30 minutes par tentatives car au-delà de la performance, un spectacle entoure cette traversée ». Mis en scène par Rachid Ouramdane, directeur de Chaillot, Théâtre national de la danse, ce moment est aussi un moment musical et poétique avec un texte lu par Nathan Paulin, sur une bande sonore envoûtante, le tout s’inscrivant dans le cadre du festival Cratères surfaces. Le public, le nez constamment en l’air, n’a hésité à chaleureusement applaudir l’exploit du funambule.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

Journal du 14 juillet 2022

Journal du14 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?