AccueilPays d'UzèsPhotographie : de Bourdic vers la Belgique

Photographie : de Bourdic vers la Belgique

C’est au centre culturel de Moustier-sur-Sambre près de Namur en Belgique qu’une série de photos ayant pour thème « La fête votive de Bourdic » a été exposée en octobre dernier.
Benoît Williot expose ses photos.
©Benoît Williot - Benoît Williot expose ses photos.

Pays d'Uzès Publié le , L.L / MAM/L.S

C’est au centre culturel de Moustier-sur-Sambre près de Namur en Belgique qu’une série de photos ayant pour thème « La fête votive de Bourdic » a été exposée en octobre dernier. Benoît Williot est un photographe amateur d’origine belge qui depuis plus de 10 ans s’emploie à regarder le monde à travers son objectif. Cet été, en visite chez des amis, il a choisi de venir capter l’esprit de la fête votive de Bourdic.

Benoît Williot et la photographie, une passion de longue date

Benoît a pour habitude de nourrir son regard de photographe de rencontres et d’échanges et il n’a pas été déçu ! Dès son arrivée dans le village il rencontre Marinette qui lui explique en quelques mots et plus … la tradition des fêtes votives avec le vocabulaire qui va avec : bandido, abrivado, encierro, attrapaïres. Il nous explique : « C’est en discutant avec Marinette, avec le maire d’un village voisin et avec les jeunes que j’ai choisi mon angle de vue : le parcours des taureaux ».

« C’est en discutant avec Marinette, avec le maire d’un village voisin et avec les jeunes que j’ai choisi mon angle de vue : le parcours des taureaux »

Placé derrière les grilles, le photographe laisse son objectif vagabonder et se nourrir du spectacle qui s’offre à lui : « Cette jeunesse qui s’active pour attacher les grilles, le monde qui s’amasse doucement et puis la bombe qui retentit et la foule qui vibre, s’est comme une danse. Les chevaux regroupés, le taureau qui échappe, des cornes, des crinières, du noir, du blanc et des gamins qui se lancent dans la course, des cris et une chaussure perdue, le tout dans un halo de poussière, c’est magnifique ! »

Une exposition de plus de 500 visiteurs

De retour dans le sud après l’exposition, Benoît a souhaité remettre les clichés exposés au maire. « J’espère qu’ils plairont aux Bourdicois. J’ai choisi le noir et blanc, l’abstraction de la couleur recentre l’attention sur la lumière, l’énergie et le mouvement ». Interrogé sur l’accueil du public belge, Benoît raconte qu’environ 500 visiteurs sont tombés sous le charme de ces photos aux accents du sud.

Remoulins s’anime pour la votive

« Comme moi, les gens ont été séduits par cet attachement de tout un village à transmettre l’esprit de la fête votive et la tradition de la course camarguaise méconnue et si loin de la corrida. Il y a eu beaucoup de questions qui motivent à pousser mon objectif plus loin. J’ai hâte de revenir découvrir de plus près le travail du manadier, de rencontrer les jeunes du comité pour capter l’essence même de l’organisation de la fête votive. J’ai déjà noté la date pour 2023 et il n’est pas exclu que je pause un jour mes chaussures de marche et mon appareil photo dans ce charmant petit village ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?