AccueilSortirExpositionsPicasso, Renoir, Monticelli : Morceaux d’histoire de l'Art à Uzès

Picasso, Renoir, Monticelli : Morceaux d’histoire de l'Art à Uzès

Du 29 avril au 5 octobre, le premier étage de l’ancien Évêché d’Uzès accueille une exposition d’œuvres de grands peintres du XIXe et XXe siècles. Ces pièces sont issues de collections privées et donc rarement présentées au public.
Picasso, Renoir, Monticelli : Morceaux d’histoire de l'Art à Uzès
Alban Laffitte - Marc Stammegna, Jean-Luc Chapon, Gérard Hampartzoumian, Sonia Benkara, Hubert Lupérini et Josée-Claire Carrara-Cagni, devant la «Compression de voiture» de César et un Picasso datant de 1964.

SortirExpositions Publié le ,

Un voyage dans l’histoire de l’Art, entre 1850 et 1950, et ses nombreuses influences est proposé à Uzès, au premier étage de l’ancien Évêché. Jean-Baptiste Olive, Picasso, Monticelli, Chabaud, Renoir ou Verdilhan, en tout, 16 artistes pour 32 œuvres garnissent l’exposition « Histoire de l’art XIXe-XXe - Morceaux choisis », visible du 29 avril au 5 octobre.

Témoins de l’évolution de l’histoire de l’art

Durant plus de cinq mois, les visiteurs pourront ainsi apprécier des pièces qui témoignent d’une évolution significative de l’art. « C’est en 1840 que les artistes commencent réellement à sortir pour peindre, présente Marc Stammegna, commissaire de l’exposition, à l’origine du projet, sous l’impulsion de la Mairie. Avant cette date, l’Académie des Beaux-arts régissait leur façon de travailler ». Comme en témoigne le premier tableau visible, réalisé par Jean-Baptiste Olive, en intérieur, au réalisme édifiant.
Dans une mise en scène sobre, aux éclairages typiques d’un musée, la visite se poursuit au rythme des explications du commissaire, avec notamment plusieurs tableaux d’Adolphe Monticelli.

« Il a influencé Vincent Van Gogh, introduit Marc Stammegna. C’était un passionné de technique. Ces tableaux révèlent plusieurs niveaux de lectures, il est important de s’y attarder pour en saisir toutes les nuances »

Lancer le diaporama3 photos

Cette exposition permet ainsi : prendre le temps d’apprécier des œuvres rarement montrées au public. « Il y a énormément de belles œuvres sur la période des XIXe et XXe siècles. C’est une chance pour nous car celles qui sont présentées font partie de collections privées dont la plupart n’ont pas ou peu été exposées », ajoute Marc Stammegna.
Les tableaux ne sont pas les seules réalisations d’exception présentes dans cette exposition. Des bronzes agrémentent la riche collection de ce rendez-vous, comme les « Poulettes » de César. « Elles sont très étonnantes. Elles ont été façonnées à l’aide de matériaux de récupération et témoignent d’une réelle impression de mouvement, analyse le commissaire. C’est un amoncellement de rien pour en faire une œuvre magique ». Dans les dernières salles, les visiteurs pourront retrouver plusieurs Chabaud, « des tableaux qui suscitent toujours un vif intérêt quand ils sont exposés ».

Un rêve de longue date

Cette exposition a été réalisée conjointement avec la Mairie. Les services techniques ont notamment assuré une partie de la mise en place des équipements de l’exposition. Le hall d’entrée et les salles d’exposition ont également connu de nombreux travaux de rénovation pour pouvoir accueillir tout le public dans les meilleures conditions.

« On a rêvé de cette exposition depuis longtemps, savoure le maire, Jean-Luc Chapon. Elle a été rendue possible grâce à la rencontre avec Marc Stammegna et l’amitié qui s’est tout de suite installée entre nous. Uzès dispose ainsi d’un rendez-vous artistique de prestige, à l’image de la ville, de son secteur sauvegardé, son label Ville d’art et d’histoire et d’autres rendez-vous comme les Nuits musicales ».

Par ailleurs, un important dispositif de sécurité a dû être mis en place. Plusieurs caméras et des vigiles seront continuellement sur place alors que les grilles de l’ancien Évêché seront fermées en dehors des horaires d’ouverture de l’exposition.

Uzès : 200 sépultures dans un cimetière du VIIe siècle mises au jour

Des visites guidées et des podcasts

Pour les personnes intéressées, des tablettes mises à disposition à l’entrée permettront d’apprécier ses explications d’une vingtaine de secondes pour chaque œuvre, à la fois en français et en anglais. Les visiteurs équipés d’un smartphone pourront y accéder directement via des Qr code. Un catalogue d’exposition a également été édité pour l’occasion et sera en vente à l’accueil (tarif : 15 €). Mais pour apprécier complètement la présentation de ce passionné d’art qu’est Marc Stammegna, plusieurs visites commentées seront proposées.
Les jeudi 19 mai, mardi 28 juin, jeudi 21 juillet et jeudi 8 septembre. L’occasion de découvrir des anecdotes parfois savoureuses glanées par le commissaire au fil de sa carrière, des rencontres avec la famille et des connaissances qui ont côtoyé ces grands maîtres de l’art.
Cette grande exposition pourrait en générer d’autres dans les années futures, toujours en collaboration avec Marc Stammegna.

Exposition accessible tous les jours, de 10h à 19h, sauf le lundi.
Tarifs : 5 ou 7 €/entrée ; 8 ou 10 €/visite guidée.
Infos et réservations : uzes-pontdugard.com

Marc Stammegna, l’histoire d’un passionné

Du propre aveu de Jean-Luc Chapon, cette exposition a été possible grâce à l’expérience et aux contacts de Marc Stammegna, le commissaire de l’exposition. « Un coup de cœur amical », s’est opéré entre les deux hommes. Marc Stammegna, fils et petit-fils de restaurateur de tableaux, a intégré les Beaux-arts de Marseille pour « comprendre la vision des artistes ». Il étudie ensuite l’histoire de l’Art avant de lancer son atelier de restauration et développer un amour inconditionnel pour l’œuvre de Monticelli. « Cela m’a ouvert des portes. J’ai pu conduire des expositions. Son œuvre ne se lit pas d’unseul regard. Il faut décortiquer ses tableaux pour en comprendre toute la richesse et les techniques employées. Ce qui m’intéresse le plus, c’est de connaître l’histoire des artistes pour comprendre et partager ensuite ». Aujourd’hui, il est expert agréé de l’œuvre d’Adolphe Monticelli pour Sotheby’s, Christie’s et Artcurial.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?