AccueilUzèsPockemon crew ovationné à l'Ombrière

Pockemon crew ovationné à l'Ombrière

La troupe lyonnaise Pockemon crew a ravi le public venu à l'Ombrière, à Uzès, le sameid 23 avril, pour un spectacle poétique et envoutant. Une standing ovation a conclu la représentation.
Pockemon crew ovationné à l'Ombrière
Alban Laffitte - Pockemon crew était à l'Ombrière le samedi 23 avril.

Uzès Publié le ,

L'avant-dernière date de la programmation de l'Ombrière a rencontré un franc succès. Pockemon crew, troupe de danse hip-hop, d'origine lyonnaise, multi récompensée dans des concours de battles nationaux et internationaux, était sur la scène uzétienne, samedi 23 avril, pour un spectacle de plus de 80 minutes où hip-hop et poésie ne faisait qu’un.

« #Hastag 2.0 », chorégraphié par Riyad Fghani, s’attarde sur les relations sous l’ère des réseaux sociaux, à l’heure où l’on marche les yeux rivés sur son écran. Grâce à plusieurs musiques et influences, tantôt reprises de compositeurs existants, tantôt originales, composées par le beatmaker de la troupe, les tableaux s’enchaînent avec dynamisme et une esthétique travaillée. Tous les sens sont ainsi en éveil alors que la troupe accumulent les figures sous les yeux attentifs du public, entre humour et référence à quelques icônes de la danse et de la musique.

Lancer le diaporama6 photos

« Je m’inspire de tout ce que je peux entendre, que ce soit au cours de mes voyages ou dans la vie de tous les jours. Et cela sans me fixer de genre précis afin de pas correspondre à telle ou telle case » explique Riyad Fghani, le chorégraphe.

Dans la salle, les générations s’entremêlent, notamment avec les élèves de Hip hip hop, l’association uzétienne d’Adil Boulabat, qui ont bénéficié le lendemain d’un atelier en présence des danseurs. À la fin du spectacle, le public a réservé une standing ovation chaleureuse à toute la troupe. Les neuf danseurs se sont laissés tenter par une démonstration de danse en freestyle pour faire étalage de toute leur maîtrise technique.

« Ce spectacle a été créé en 2017. Partout en France, nous avons un public assez mixte, beaucoup de familles. C’est très appréciable d’avoir des retours aussi chaleureux, on ne s’y habitue jamais ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?