AccueilPont du GardPont du Gard : Les tarifs s’harmonisent

Pont du Gard : Les tarifs s’harmonisent

L’Établissement public de coopération culturelle du Pont du Gard a décidé de faire évoluer ses tarifs pour une meilleure compréhension et une accessibilité renforcée.
Le Pont du Gard change ses tarifs pour rendre que le plus grand nombre puisse en profiter tout au long de l'année.
Alban Laffitte - Le Pont du Gard change ses tarifs pour rendre que le plus grand nombre puisse en profiter tout au long de l'année.

Pont du Gard Publié le ,

Depuis le 9 mai, le Pont du Gard dispose de nouveaux tarifs. Chaque propriétaire d’une voiture entrant sur le parking devra s’acquitter de 9 €.
Un tarif qui permettra à tous les occupants du véhicule d’accéder aux espaces extérieurs du monument. Autre nouveauté, ces 9 € seront transformés en abonnement annuel si, sous 15 jours, le propriétaire de la voiture enregistre sa plaque d’immatriculation, via le site internet du Pont du Gard.

« Des caméras de surveillance repéreront la plaque enregistrée et les barrières se lèveront automatiquement », précise Sébastien Arnaux, directeur de l’Établissement public de coopération culturelle du Pont du Gard (EPCC).

Pour accéder aux espaces intérieurs comme le musée ou les salles d’exposition et de projection, le tarif sera de 6,5 € mais ces espaces restent gratuits pour les moins de 18 ans, les étudiants et les personnes en situation de handicap.

Plusieurs raisons au changement

Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer ces changements. « La Chambre régionale des comptes pointe que les différences tarifaires doivent être basées sur des critères sociaux et non géographiques ». Les Gardois devront donc eux aussi s’acquitter du nouveau tarif. L’EPCC souhaite également «une meilleure égalité de traitement entre les moyens de locomotion. À travers ces nouveaux tarifs, une des valeurs fondamentales du Pont est ainsi respectée : l’universalité. L’idée derrière ces changements est de créer un mouvement d’ambassadeurs du Pont du Gard, de pouvoir venir en famille à moindre frais et de revenir après les espaces extérieurs et les services proposés », abonde Sébastien Arnaux.
Après plusieurs études, les équipes du monument gardois ont constaté que « 80% des visiteurs payaient pour les espaces intérieurs mais n’y entraient pas ».
Ce nouveau modèle économique coïncide avec la future refonte des espaces intérieurs, notamment le musée. Ils seront prêts à l’horizon 2025, pour fêter les 40 ans au patrimoine mondial de l’Unesco.

« Nous valorisons toujours le Pont du Gard mais en parlant des problématiques d’aujourd’hui. Nous avons un rôle économique et touristique important, nous voulons aussi accentuer un sentiment d’appartenance pour les plus jeunes ».

Convention avec l’Université de Nîmes

Dans cette optique de valorisation par la jeunesse, l’EPCC a signé une convention avec l’Université de Nîmes pour accompagner les étudiants dans les travaux de recherches, de stages et d’emplois saisonniers en évoquant les problématiques de médiation, d’ancrage territorial, de gouvernance ou d’histoire, propres au Pont du Gard.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?