AccueilPont du GardRemoulins : un nouveau chef prend ses fonctions

Remoulins : un nouveau chef prend ses fonctions

Le lieutenant Revel a officiellement pris son commandement à la tête de la communauté de brigades de Remoulins
Le lieutenant-colonel Rommel (à droite) a présenté le lieutenant Revel (deuxième à droite).
©mathildeRoux - Le lieutenant-colonel Rommel (à droite) a présenté le lieutenant Revel (deuxième à droite).

Pont du Gard Publié le ,

En poste depuis le 1er août, le lieutenant Fabrice Revel a officiellement pris son commandement à la tête de la communauté de brigades de Remoulins, lors d’une cérémonie solennelle au Pont du Gard, jeudi 13 octobre.

Il a ainsi la responsabilité de 18 communes, regroupant les deux brigades d’Aramon et Montfrin. « Je serai digne des hommes et des femmes de la COB, des habitants du territoire et de ses élus. J’ai conscience des enjeux », a assuré le lieutenant. Le militaire a notamment évoqué les violences intra-conjugales, le trafic de stupéfiants et l’insécurité routière.

Des enjeux également mentionnés par le lieutenant-colonel Inès Rommel, commandant la compagnie de Nîmes, dont dépend la COB de Remoulins. « Un secteur qui comprend les berges du Gardon, tout en étant situé aux portes d’Avignon et du Rhône, avec ce que ça implique ».

Des renforts allemands à la brigade de Remoulins pour la saison estivale

Elle a retracé le parcours du lieutenant Revel qui voit avec cette nouvelle nomination sa quatrième affectation dans le Gard. Entré en 1999 à l’école du Mans, il est resté six ans en Isère avant de rejoindre le Gard, à Bellegarde et Bouillargues. Il a ensuite été nommé à la brigade de recherche de Porto-Vecchio avant de passer le concours et de prendre la tête de la brigade de Pont-Saint-Esprit, au nord du Gard.

« Au cœur de votre action il y a l’humain »

Le général Chuberre, commandant du groupement de gendarmerie du Gard, a souligné les enjeux de la fonction qui incombent désormais au lieutenant Revel : « Les liens avec les partenaires locaux, l’accompagnement des victimes, les gendarmes de votre équipe qu’il faut soutenir car l’engagement demandé est hors-norme, au cœur de votre action il y a l’humain ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?