AccueilSportSaint-Chaptes : sur les pistes du Maroc...

Saint-Chaptes : sur les pistes du Maroc...

Deux Saint-chaptoises, Élorie Boucaut et Véronique Rousselle, ont participé au trophée Roses des sables, une aventure féminine et solidaire.
Deux Saint-chaptoises, Élorie Boucaut et Véronique Rousselle, ont participé au trophée Roses des sables.
©Maindru Photo - Deux Saint-chaptoises, Élorie Boucaut et Véronique Rousselle, ont participé au trophée Roses des sables.

Sport Publié le ,

Retour d’une aventure extraordinaire qui en appellera certainement d’autres. Élorie Boucaut et Véronique Rousselle, alias Les Ch’tites Roses du sud, ont participé à la 21e édition du trophée Roses des sables. Du 11 au 23 octobre, ces deux Saint-chaptoises étaient sur les routes et les pistes, avec la troisième membre de leur équipe, Anna-Lucia, leur 4x4. « On avait demandé à nos enfants de choisir un nom et on a tiré au sort. C’est ma fille Maëlys qui a gagné », indique Élorie.

Trophée Roses des sables : sable, bivouac et souvenirs

Initialement, c’était avec une autre habitante du village que Véronique devait partir. Dès 2020, elles avaient préparé le voyage mais la vie en a décidé autrement. Il a donc fallu que la mère de famille trouve une autre coéquipière pour partir à l’aventure. Début 2022, elle poste une annonce sur Facebook, qu’Élorie voit « un peu par hasard ». Après quelques échanges et un petit peu d’administratif, la machine est lancée. S’ensuit la recherche de sponsors et l’organisation d’événements pour financer le raid.
« L’organisation conseille de prévoir 16 000 € mais avec le coût de l’essence désormais, on est plus sur 18 000 €, précise Élorie. C’est en tout cas ce qu’on préconise aux futures participantes sur les groupes Facebook dédiés aux Roses ».


Lancer le diaporama5 photos


Puis, vient enfin le grand départ. « À ce moment là, on se dit que ça y est, c’est parti. Ne serait-ce que de se dire qu’on part, c’est déjà gagné », admet Véronique. Direction Biarritz d’abord pour quelques vérifications techniques et le briefing de départ. Puis, les 319 participantes, réparties en 166 équipages, traversent l’Espagne, direction d’Algeciras, pour prendre « très très tôt » le ferry pour le Maroc. « On arrive, le jour est à peine levé et là, on nous dit "Go, vous avez le roadbook, rendez-vous à Errachidia", se souvient Élorie. Ça allait car c’était de la route mais il fallait faire attention aux gens qui étaient sur le bord de la route ou qui traversaient, aux chèvres et aux ânes ».

“Nous sommes fières d’avoir fait ce raid, lance Élorie. Pour moi, ce n’est pas le classement qui compte mais de l’avoir terminé et sans pépin”

Environ 700km que les deux filles avalent en environ 9h. Après tant de route, les Roses sont invitées à se reposer au bivouac « grand luxe ». Le samedi 15 octobre, après 82km de plateaux, de cailloux, de sable et de dunettes pour rejoindre Mergouza, les participantes au trophée ont pu déposer leur chargement de dons pour l’association Enfants du désert : matériel médical, fauteuils roulants, fournitures scolaires, jouets... « Quand on voit tout ce qui a pu être ramené. Et surtout, on sait que ça servira », souffle Élorie avec émotion.

Fédéral 3 : Le Rugby club d'Uzès prêt pour la saison

C’est désormais à vide que repartent les deux Saint-Chaptoises pour les autres étapes, plus ou moins longues. Entre les 13km à faire de nuit ou la Wonder woman, une étape de 133km, les souvenirs s’accumulent comme les rencontres durant les temps au campement.

Autre moment qui a particulièrement touché les deux aventurières Uzégeoises, le discours de Jean-Jacques Rey, organisateur du trophée. « Au moment de nous dire au revoir, il pleurait. On sentait qu’il était particulièrement investi dans cette cause, se souvient Véronique. C’était une super équipe et une super organisation même s’il y a eu quelques couacs. Il y avait une espèce de complicité avec les mécaniciens qui ne nous prenaient pas juste pour "des femmes" ».

Rencontre avec la nouvelle directrice à la médiathèque d'Uzès : "Casser cette image désuète"

Finalement, les Saint-chaptoises ont terminé 117e sur 160 équipages, six ayant abandonné. « Nous sommes fières d’avoir fait ce raid, lance Élorie. Pour moi, ce n’est pas le classement qui compte mais de l’avoir terminé et sans pépin ». Car les Ch’tites Roses du sud pouvaient compter sur Anna-Lucia, le troisième membre de leur équipage, puisqu’elles n’ont connu aucune avarie mécanique. « On a eu de la chance par rapport à certains filles qui ont eu de la casse en Espagne ou au Maroc ». Au total, Élorie et Véronique ont parcouru plus de 6 000km aller-retour, depuis le point de location de leur 4x4, à Saint-Cyr en Ardèche.

Bientôt la suite pour Élorie et Véronique ?

Même deux semaines après leur retour, Élorie et Véronique ont toujours des étoiles dans les yeux. Lorsqu’elles parlent de leur aventure, leurs pupilles brillent d’émotion et elles semblent revivre ces moments forts qui ont conforté leur amitié. « Ça donne envie d’y retourner car on y prend goût, sourit Véronique. Ça nous a fait revenir différentes. Je me sens plus paisible, peut-être parce que je suis toujours sur mon petit nuage ». Les deux copines, qui semblent désormais inséparables, sont prêtes à partir pour de nouvelles aventures, sur le continent africain ou ailleurs.

Toutes les photos présentes dans cet article sont au crédit de ©Maindru Photo.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?