AccueilPays d'UzèsSaint-Maximin : Les écoliers ont fait leur cirque avec équilibre

Saint-Maximin : Les écoliers ont fait leur cirque avec équilibre

L’association Équilibre et son école de cirque ont récemment créé, avec les écoliers de Saint-Maximin, un spectacle de cirque. Mohamed Narkaoui, Saint-maximinois d’adoption, a encadré cette joyeuse troupe.
Les jeunes de Saint-Maximin avec l'École de cirque de Équilibre 30.
D.R. - Les jeunes de Saint-Maximin avec l'École de cirque de Équilibre 30.

Pays d'Uzès Publié le , A.G.

Mohamed Narkaoui, ce Saint-maximinois d’adoption est un professionnel de l’enseignement dans les arts du cirque. Il a commencé il y a plus de vingt ans, d’abord en tant qu’élève puis comme professionnel. C’est le hasard qui l’y a conduit, un malentendu diraient certains. Croyant participer à un stage de hip-hop qu’il pratiquait alors, c’est à un stage de cirque qu’il s’est inscrit et ça « matche ». Il découvre l’acrobatie au sol et aérienne, l’équilibrisme, la jonglerie. Une histoire d’amitié qui se tisse avec ses formateurs, ses premiers employeurs et qui lui accorderont leur confiance. Une passion qu’il a rapidement envie de partager à son tour car Mohamed est généreux, c’est un passeur, il est solaire. Ces études terminées, il intègre ensuite l’association Équilibre, basée à Foissac, et devient rapidement l’adjoint de Corinne Foreau, la directrice qui lui confie la gestion des relations avec le milieu scolaire. Mohamed a un long passé dans l’animation. Il arpente ainsi le territoire gardois, pas besoin de faire beaucoup de publicité, l’association Équilibre est populaire, reconnue et appréciée, le bouche à oreille fonctionne. Des contacts sont pris avec les enseignants, les APE qui financent les stages, un projet est défini et cerise sur le gâteau : à l’issue de ces derniers, un spectacle, un vrai, est monté, dans des conditions réelles sous un chapiteau avec un vrai public conquis et souvent acquis. Au programme, acrobaties dynamiques, déplacements, boule équilibrisme avec appareils et accessoires (boule, fil..) jonglerie (balles, assiettes, diabolos, massues).

« Toutes les activités proposées sont accessibles à tous. Très rapidement, les progrès sont visibles. Chacun peut avancer à son rythme, choisir le numéro qui le séduit : acrobatie, équilibre, jonglage. Quel bonheur et quelle satisfaction de se produire et d’être applaudi », ajoute Mohamed.

L’association est aussi une école de cirque qu’animent également Laure Nasylian et Noémie Houdement, des cours tout au long de l’année dès 4 ans, des stages durant les vacances scolaires, des partenariats MFR Uzès et Meynes, des interventions en collège et une histoire d’amitié qui dure depuis plus de 10 ans.

Spectacle des écoliers

Après avoir travaillé toute la semaine avec Mohamed et Laure sous l’œil des enseignantes et des ATSEM qui n’ont pas hésité à jouer le jeu, tous les élèves de l’école de Saint-Maximin étaient en fin prêts vendredi soir partagés entre excitation et trac mais tous capables de donner le meilleur d’eux-mêmes. Quatre groupes (maternelle, CP-C1, CE2, CM) se sont succédé sur scène. Chacun avait choisi et répété un numéro, souvent exécuté à plusieurs. Et tout cela en musique, habillés, maquillés comme de vrais artistes de cirque et applaudis par un public acquis.
Sur proposition du bureau de l’APE, les parents ont joué le jeu. Pour faire honneur aux enfants, ils se sont costumés ou arboraient un accessoire rappelant le cirque. Après les discours du maire Henri Arqué, de la directrice Magali Roussel puis de la présidente de l’APE Julie Reynaud qui ont encadré le spectacle, la deuxième partie de la soirée a été animée par Benjamin Lycan qui a offert mille tours de magie, n’hésitant pas à se faire assister de jeunes magiciens en herbe auxquels. Il a remis des diplômes et confié en secret ses tours de magie. La soirée s’est terminée à la buvette et en se restaurant auprès des food-trucks.

Catastrophe évitée

Et pourtant la soirée entièrement offerte par l’APE aurait pu virer à la catastrophe. En fin de matinée, une tempête violente qui a duré cinq minutes a interrompu les répétitions et mis à mal le chapiteau. Tout était inondé : tapis, moquettes… Que faire ?
Tout nettoyer relevait de l’impossible. C’est Xavier Poncet, employé municipal délégué par la mairie, qui a sauvé la soirée. Il a tout nivelé avec du sable offrant ainsi un nouvel espace. Et le mot de la fin revient à Mohamed qui a remercié tous ceux qui ont contribué au succès de la soirée : APE, équipe éducative élargie, mairie et spectateurs et surtout les enfants pour leur professionnalisme.

Renseignements et inscriptions 06 80 62 22 57, à equilibre30700@gmail.com ou Facebook : Equilibre30écoledecirque

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?