AccueilSportSports : le Gardois William Bonnet aux mondiaux de nage hivernale

Sports : le Gardois William Bonnet aux mondiaux de nage hivernale

William Bonnet alterne entre son travail à Uzès et sa passion pour la nage en eau glacée. Il participe ce mois-ci aux mondiaux organisés par les deux fédérations de cette discipline.
William Bonnet fait de la nage hivernale, en maillot, dans de l'eau qui frôle les 0°...
William Bonnet fait de la nage hivernale, en maillot, dans de l'eau qui frôle les 0°...

Sport Publié le ,

William Bonnet alterne entre sa vie professionnelle comme ASH au Mas-Careiron à Uzès et sa passion pour la nage hivernale, une discipline extrême qui demande un entraînement intense. Il participe ce mois-ci aux championnats du monde en Haute-Savoie et en Slovénie.

Nage en maillot dans l'eau glacée

Il n’a pas froid aux yeux et pas seulement. William Bonnet est champion d’une discipline peu commune... Nageur en eau libre en eau glacée ! Uniquement vêtu d’un maillot de bain, il s’immerge dans des eaux avoisinant les 0°.

Coach sportif, champion de culturisme et athlète, c’est après une blessure au genou qu’il commence la natation en 2015. Après sa première course en eau libre, le défi Monté-cristo à Marseille, il intègre le Nautic club nîmois et se spécialise dans la nage libre, loin du confort des piscines... «Peu à peu j’ai quitté la combinaison».

Et c’est en mars 2016, en Espagne, qu’il découvre la nage hivernale. Il parcourt 450m et se lance le défi de réaliser l’épreuve reine, 1km, l’année suivante. Challenge relevé dans une eau à 2,4° en 2017 et les années suivantes, car le nageur ne s’est depuis pas arrêté.

Le sportif part alors aux quatre coins du monde, pour toujours plus d’eaux glacées à défier. Rejoindre la Statue de la liberté à New-York, relier le Golden gates à Alcatraz à San-Francisco, traverser la Manche, rien ne lui résiste. «Là j’aimerais bien aller en Croatie», lance celui qui se trouvait en Russie, pays de nageurs d’eau froide, au moment du début de la guerre en Ukraine... «J’ai vite été expatrié par l’Estonie».

William Bonnet se classe 6e français de nage hivernale

Cette saison, il s’est hissé 6e français, en catégorie 1km, grâce à sa performance de 19’45 aux championnats nationaux à Megève, le champion réalisant cette distance en 11min.

«Je vise toujours le kilomètre, en de-ça le corps n’a pas de déperdition», glisse William Bonnet.

Mois de janvier chargé en compétitions pour William Bonnet

Deux fédérations se partagent ce sport. La IISA, pour le «ice swimming», avec l’eau entre 0 et 5° ; et la IWSA, pour le «winter swimming», avec l’eau entre 5 et 10°. Et comme il ne fait pas les choses à moitié, William Bonnet participe aux deux compétitions, le 12 janvier à Samoëns en Haute-Savoie et le 24 janvier à Bled en Slovénie.

Préparation dans les Cévennes

Pour cela, il s’entraîne à Camprieu, dans le lac du Bonheur, spot idéal en plein cœur des Cévennes. Il s’y rend en deux heures de route ses jours de repos, pour passer 20min dans l’eau. Car l’entraînement est essentiel pour gérer la température. «Quand on sort de l’eau, le sang afflue vers les organes et cause des spasmes. La température du corps peut atteindre 35°», explique celui qui ne chauffe évidemment pas son logement ! «Aujourd’hui, mon corps a changé, le froid m’a permis d’être au top en termes d’immunité». Un bon conseil santé en ce début d’année !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?