AccueilPays d'UzèsUn étudiant uzétien travaille sur l'Ucetia romaine

Un étudiant uzétien travaille sur l'Ucetia romaine

L’étudiant en histoire ancienne Hugo Jamin s’intéresse au passé épigraphique de la cité Ucetia pour son mémoire. Pour cela, il souhaite compiler les inscriptions latines présentes à Uzès et aux alentours.
L'étudiant Hugo Jamin passe un appel à témoin pour rechercher des inscriptions latine chez les particuliers à Uzès ou aux alentours.
L'étudiant Hugo Jamin passe un appel à témoin pour rechercher des inscriptions latine chez les particuliers à Uzès ou aux alentours.

Pays d'Uzès Publié le ,

Son sujet de mémoire lui est apparu un peu comme une évidence. Uzétien étudiant en master 2 Histoire ancienne à l’École normale supérieure de Lyon, Hugo Jamin est en train de réaliser un véritable travail de recherches sur le passé de la cité ducale, anciennement Ucetia.

Un mémoire sur le passé antique d'Uzès

Une inspiration qui découle des discussions avec Guillaume Boccaccio, en charge de la Maison du patrimoine, lorsqu’il a fait son stage d’été dans son service. «Nous avons parlé des stèles antiques de la ville. J’ai alors décidé de me spécialiser sur les inscriptions latines, surtout celles gravées sur la pierre, la céramique ou encore le bronze», détaille Hugo Jamin.

Des pièces de musée en accès libre à la mairie d'Uzès

Alors, c’est naturellement qu’il s’est appuyé sur les quatre stèles présentes dans la cours de la mairie d’Uzès comme base de son mémoire de master 2, sous la direction de son professeur l’épigraphiste Patrice Faure. «Elles sont exposées là, dans les coins de ce cloître que j’ai traversé tous les jours lorsque j’allais au lycée, s’amuse-t-il. Ce sont de vraies pièces de musée !».

En effet, ces stèles révèlent une partie de l’histoire d’Uzès, l’histoire romaine où Ucetia était rattachée à la cité antique de Nîmes. «Peu d’études existent sur ce sujet, c’est une bonne idée de mémoire». L’étudiant s’attelle donc à fournir des réponses sur «L’histoire épigraphique de l’Ucetia romaine», un mémoire commencé en septembre, qu’il devra rendre en juin et qu’il souhaite poursuivre en thèse l’an prochain. «Je trouve cela pertinent car en plus ça s’inscrit dans la dynamique déclenchée par la découverte de la mosaïque à l’ancienne gendarmerie. Le passé antique de la ville se dévoile au delà des vestiges de l’aqueduc et les gens semblent y être attachés».

Un appel à témoignages lancé par l'étudiant uzétien

Mais pour alimenter ses recherches, l’étudiant espère pouvoir analyser d’autres inscriptions que celles de la mairie et lance un appel à témoins... «Elles ont été disséminées car dès l’Antiquité, les blocs de pierre, et les stèles funéraires notamment, ont été réutilisés pour d’autres constructions. Ce n’est qu’à partir du XIXe que des collectionneurs ont commencé à les rechercher et ont fait ressortir de nombreuses inscriptions de fondations de bâtiments».

200 sépultures mises au jour à Uzès

Si Hugo ne veut bien sûr pas déplacer ces inscriptions pouvant se trouver dans n’importe quel bâtiment de la ville et des communes alentours, il aimerait les voir, les photographier, les déchiffrer aussi, car elles sont en latin et souvent abîmées par le temps. «C’est une démarche scientifique de collecte d’informations car cela permettrait de dresser un panorama social du territoire à cette époque en indiquant des noms, âges, professions...».

Un travail de fourmi mais passionnant pour cet Uzétien qui compte bien «lever le voile sur une partie de l’histoire de la ville».

Si vous pensez abriter une inscription latine sur un mur de votre habitation en Uzège, vous pouvez contacter Hugo par mail pour l’aider dans ses recherches : hugojamin@hotmail.fr
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?