AccueilPays d'UzèsFrance relance bien ancré sur le territoire de l'Uzège

France relance bien ancré sur le territoire de l'Uzège

Comme partout en France, le plan France relance a été déployé dans le Gard. Sur le territoire du Pays d'Uzès, il a bénéficié à de nombreux projets.
France relance bien ancré sur le territoire de l'Uzège
DR - le logo France relance a été projeté sur la façade de l’Évêché, lundi 27 septembre, en présence du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon.

Pays d'Uzès Publié le ,

Dans le détail des actions menées dans le cadre du plan France relance, à commencer par le volet écologique, 234 000 € ont été consacrés à la rénovation énergétique et thermique pour l’école de Saint-Siffret, le temple et la mairie de Bouquet ; l’installation de panneaux photovoltaïques au château de Collorgues et le foyer socio-culturel de Garrigues-Sainte-Eulalie. Le Sictomu s’est vu octroyer une subvention de 20 000 € pour la valorisation des biodéchets.En matière de cohésion des territoires et dans le cadre de Dotation de soutien à l’investissement local, 311 000 € ont été accordés pour la rénovation de l’école et de ses abords à Moussac, 219 000 € pour l’aménagement d’un parking et le développement de transports innovants à la Ville d’Uzès et 192 000 € pour la traversée de Saint-Hippolyte-de-Montaigu en déplacements doux. La Communauté de communes du Pays d’Uzès a pu agrémenter de 71 000 € son Projet alimentaire territorial.

45 000 € pour Meduz

Pour doper la compétitivité, le plan France relance a notamment bénéficié à la brasserie Meduz à hauteur de 45 000 € pour l’achat d’un robot visant à effectuer des tâches de manutention notamment. « Cela permettra de faciliter les tâches de nos employés et donc de gagner en compétitivité », se réjouit Christophe Fresquet, co-fondateur de l'établissement.Aussi, les projets de jardins familiaux qui ont fleuri sur le territoire ont occasionné des subventions, en plus du projet alimentaire, pour favoriser l’accès à une alimentation plus saine : 140 000 € pour les jardins familiaux entre Mayac et le Mas-de-Mèze d’Uzès ; 14 000 € pour les jardins partagés de Vallabrix.

Ces chiffres ont été donnés à l’occasion de la projection du logo de France relance sur la façade de l’Évêché, lundi 27 septembre, en présence du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon.

« Nous avons choisi de projeter le logo en faisant appel à une entreprise locale (Sgroupe à Méjannes-les-Alès). C’est un support éphémère, sans empreinte carbone pour développer une communication dans l’esprit du dispositif », présente le sous-préfet.

Des subventions qui pourraient venir remplir les caisses des communes et de l’intercommunalité pour de futurs projets. « Nous sommes vigilants en matière de dépenses mais il y aura encore des projets structurants pour le territoire avec notamment la prochaine piscine intercommunale », avance Fabrice Verdier, président de la CCPU.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?