AccueilPont du GardUzège Pont du Gard : Le label Petites villes de demain a pour objectif de renforcer le dynamisme du territoire

Uzège Pont du Gard : Le label Petites villes de demain a pour objectif de renforcer le dynamisme du territoire

En 2021, Remoulins, Aramon et Roquemaure ont été choisies comme Petites Villes de demain.
Uzège Pont du Gard : Le label Petites villes de demain a pour objectif de renforcer le dynamisme du territoire
C.F.-B.

Pont du Gard Publié le ,

Le dispositif «Petites villes de demain» est un outil avantageux pour les communes de moins de 20 000 habitants. Remoulins, Aramon et Roquemaure ont été sélectionnées en 2021 pour faire partie de ce dispositif.

Une chance pour les communes

Ce programme, lancé le 1er octobre 2020 par Jacqueline Gourault, alors ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes des territoires alentours et ce en accompagnant les collectivités. Ce programme figure dans l'agenda rural et s'inscrit pleinement dans le plan de relance gouvernementale et vise à accompagner les communes de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralité sur leur territoire environnant et présentant des signes de fragilité.

Un point d’étape s’est tenu le mardi 19 juillet à la mairie de Remoulins en présence des maires concernés par ce dispositif, l’occasion de dresser un bilan sur les avancées des projets. À partir du 1er octobre 2022, un second comité de pilotage devrait se tenir à Remoulins, où seront présentés les enjeux pour le territoire. Et pour mettre à bien ces projets, les collectivités travaillent sur diverses thématiques, notamment lors d’ateliers. «La thématique habitat est très importante», précise Mohamed Serrar, chargé de projet pour la Municipalité de Remoulins.

«Ce dispositif est important pour nos trois communes, c’est même une chance pour nous. Il y a une véritable synergie qui se crée entre nos communes. Les solutions que l’on propose donnent lieu à des discussions riches»

Une étude préalable Opahru (opération programmée d’aménagement de l’habitat-rénovation urbaine) va être lancée, ce qui permettra «d’accélérer la transformation». «Ce dispositif est important pour nos trois communes, c’est même une chance pour nous. Il y a une véritable synergie qui se crée entre nos communes. Les solutions que l’on propose donnent lieu à des discussions riches», s’enthousiasme Nathalie Nury, maire de Roquemaure.

L’objectif premier de ce dispositif étant de favoriser à la redynamisation du territoire et ce dans le but d’améliorer les conditions de vie de ses habitants. «C’est un bassin de vie où 20 000 habitants peuvent graviter. Plusieurs restructurations doivent être effectuées. Il faut faire de Remoulins un village habité», ajoute Nicolas Cartailler, maire de Remoulins.

Restructuration du quartier de la Gare

À l’issue de la réunion, les élus ont effectué une visite dans le quartier de la gare, dont la rénovation est en cours. Il est appelé à devenir un pôle majeur de la commune dans la perspective de la desserte par la SNCF de la rive droite du Rhône en 2025. «Ce quartier n’est plus du tout structuré. Il faut le connecter à l’extérieur et notamment au Pont du Gard. Tout doit être transformé», note le maire de Remoulins.

Plusieurs changements devraient donc s’opérer sur ce périmètre, entre autres la délocalisation du centre de tri. Pour rappel la gare est fermée depuis 1982. Sa réouverture concernerait dix points d’arrêt entre Nîmes centre et Pont-Saint-Esprit, dont Remoulins.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?