AccueilPays d'UzèsUzès : à la recherche de déchets dans les rues de la cité ducale

Uzès : à la recherche de déchets dans les rues de la cité ducale

Peo Hamrin ne peut pas s’en empêcher. Quel que soit l’endroit où il se trouve, le Suédois part à la recherche de... déchets, quoi de plus original ?
Parmi les déchets collectés, beaucoup de canettes et de plastique.
C.F.-B. - Parmi les déchets collectés, beaucoup de canettes et de plastique.

Pays d'Uzès Publié le ,

Le parcours du combattant dure environ une heure et se déroule sur un périmètre bien précis. Il effectue en amont un tour de ville pour sélectionner les lieux «à risque». «Je vais surtout du côté des parkings par exemple. Il y a toujours de quoi faire», note Peo. À chaque opération, son lot de trouvailles. «Je suis venu au printemps, il y avait des déchets à ramasser, aujourd’hui, il y en a encore».

«C’est une manière d’éduquer les populations au problème des déchets et leurs effets néfastes sur la planète»

Attirail en main et bien équipé, le vacancier se dirige vers le skate-park, où mégots de cigarettes côtoient canettes de sodas, malgré la présence de cendriers. C’est en effet ce que retrouve le plus souvent Peo, des cannettes et du plastique. Sur les bords de l’avenue Pompidou, Peo ramasse en effet de multiples petits morceaux de plastique et des masques souvent enfouis dans les bosquets. Après une heure de collecte, le tas est conséquent. On trouve même trois briquets. Direction cette fois la déchèterie d’Uzès, où Peo procède au tri des déchets.

51 litres de mégots en six mois

Le Suédois a pris connaissance du mouvement Plogga en Suède, quand il y résidait. Ce terme signifie «ramasser les déchets», «plocka» (ramasser) et «jogga» (courir). «C’est une manière d’éduquer les populations au problème des déchets et leurs effets néfastes sur la planète». Actuellement, Peo vit à
Yverdon, en Suisse, où il a installé des cendriers qu’il a fabriqués avec des conserves. «J’ai récolté 17 litres de mégots, soit 51 litres en six mois de collecte», ajoute le Suisse. Peo Hamrin souhaiterait développer cette initiative locale, invitant les Uzétiens à le rejoindre dans sa quête.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?