AccueilUzèsApprendre un métier à l'hôpital d'Uzès

Apprendre un métier à l'hôpital d'Uzès

Les promotions du centre hospitalier d'Uzès ont fait leur rentrée en septembre.
Apprendre un métier à l'hôpital d'Uzès
DR - Les promotions Ifas (aide-soigants) et Ifsi (infirmiers) ont fait leur rentrée au centre hospitalier d'Uzès en septembre.

Uzès Publié le ,

Les élèves sont rentrés en septembre. La promotion Ifas (aide-soignants) a été lancée l’an dernier mais sa capacité est passée de 18 à 28 élèves. « Nous avons pu recruter huit élèves de la promotion précédente », rappelle le directeur du centre hospitalier d'Uzès, Jean-Luc Montagne. Et la nouveauté de l’année est la création d’une promotion Ifsi (infirmiers) avec 20 élèves. Les deux dépendant des écoles du CHU de Nîmes. Et l’avenir ne fera qu’ancrer la place de ces instituts à Uzès.

« Deux salles de 800m2 devraient être rénovées, avec le CHU comme maître d’ouvrage. Et nous avons déposé un permis de construire pour la construction de 16 logements étudiants ».

Préparation concrète

Accueillis à l’ancien hôpital ou dans un bâtiment du centre hospitalier, les élèves bénéficient de cours théoriques et pratiques.« Nous avons été très bien accueillis, les locaux sont équipés, nous ne manquons de rien, assure un groupe d’aide-soignantes, en plein atelier simulation. C’est déjà très concret ». « S’il y a un soucis, tout est résolu immédiatement », ajoute leur formatrice. Venus de Nîmes, Marguerittes ou encore Remoulins, ces aide-soignants sont soit en reconversion, soit en démarches de professionnalisation ou poursuivent leur cursus après un bac sanitaire et social.Quant aux élèves de l’Ifsi, ils sont partis pour une licence en trois ans, et sont sélectionnés sur Parcoursup. Des élèves qui sont donc souvent plus jeunes, pouvant directement sortir du lycée.

« L’enseignement est identique ici qu’à Nîmes, de même pour l’antenne ouverte au Vigan, assure Brigitte Eudeline, directrice des écoles du CHU. C’était un sacré pari, notamment pour les équipements parce qu’il faut par exemple pouvoir faire des cours en visio ». En plus de la thérorie, les élèves de l’Ifas et de l’Ifsi ont aussi de nombreuses semaines de stage. « Beaucoup de ces élèves le font au sein de nos établissements, glisse le directeur. Nous sommes un lieu de pratique ». Une coopération gagnant-gagnant.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?