AccueilSortirUzès : deux spectacles à venir pour l'ATP

Uzès : deux spectacles à venir pour l'ATP

C’est un bien beau programme que prépare l’ATP d’Uzès et de l’Uzège. Avec quasiment un spectacle par semaine, l’association propose une programmation originale et de haute voltige pour découvrir des mises en scène audacieuses.
«Un homme» par la Cie Ultima Necat ©Franck Roncière
D.R. - «Un homme» par la Cie Ultima Necat ©Franck Roncière

Sortir Publié le ,

L’association théâtre populaire d’Uzès poursuit sa saison avec deux spectacles haut en couleurs et en originalité. Jeudis 26 janvier et 2 février, retrouvez respectivement «Un homme», de Charles Bukowski, et «Rien à voir», inspiré du roman «L’homme boîte» de Kôbô Abé.

Ne pas seulement provoquer le désir

Dans la nouvelle, «Un homme», de Charles Bukowski, Constance plaque Walter qu’elle ne supporte plus pour retrouver George dans sa caravane miteuse, avec une bouteille de whisky. George, lui, c’est un homme. Malgré leur désir réciproque, les deux anciens amants à la dérive se déchirent. De rasades de whisky en tirades lubriques, de gifles en refrains populaires, les corps et les mots à la dérive chutent inexorablement vers la solitude. Entre désir et désespoir, le couple se consume dans un amour vache que seule la réalité crue sait produire.

Mais pourquoi leurs retrouvailles sont-elles impossibles ? Ils se désirent tellement ! Chez Bukowski ce n’est pas parce qu’on veut qu’on peut. Le désir glisse alors inexorablement et se termine dans les brumes éthyliques de la solitude. Voilà le spectacle que la Cie Ultima Necat propose le jeudi 26 janvier, à 20h15, à l’ancien évêché.

Gaël Leveugle, le metteur en scène, s’est focalisé sur cette impossibilité. Pour recréer cet instant où la chose doit se faire et s’échappe il a recours à différentes disciplines (chant, danse, théâtre, équilibrisme, cirque, musique). Le résultat est un spectacle fascinant. Il donne tellement chair à la désespérance de Bukowski.

Création atypique pour trente Curieux privilégiés

Le temps d’une représentation théâtrale, ne soyez pas un simple spectateur mais également guetteur, témoin, espion, voyeur !
Sans bouger, coincé par les angles morts, vous imaginerez la pièce, recoudrez les vides de ce qui ne se donne pas à voir en puisant dans l’ambiguïté de ce que vous pourrez capter.

«Rien à voir», inspiré par le roman de Kôbô Abé «L’homme-boîte» dans lequel un personnage redécouvre le monde à travers la fente d’une boîte en carton, est donc un spectacle à l’originalité étonnante. Il se devine, se reconstitue, au fil des images attrapées par le spectateur, assis dans un poste d’observation, sorte de cabanes d’affût. Le regard part en aventure, à la croisée des points de vue, d’allusions en illusions. Décadrages et décalages créent un objet scénique multidimensionnel qui joue avec la forme traditionnelle du théâtre pour voir autrement, comme une énigme qui met en haleine.

Seuls 60 chanceux spectateurs acteurs (deux représentations, une à 15h et une à 20h15) sont donc conviés à vivre cette expérience de vision décadrée, à cette aventure du regard. Pas un de plus pour découvrir la dernière création de la Cie Espégéca. Alors, pour assister à la première de ce spectacle «jamais vu»,il est impératif de réserver au plus tôt.

«Un homme», le jeudi 26 janvier, à 20h15, à l’ancien Évêché.

«Rien à voir», le jeudi 2 février, à 15h et à 20h15, à la salle Pitot de l'auditorium du Pont du Gard, rive gauche.
Tarifs : entre 8 € et 19 €.
Réservations : 04 66 03 14 65, 06 86 85 81 35 ou atp.uzes.uzege@wanadoo.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?