AccueilUzèsUzès : que règne le hip-hop

Uzès : que règne le hip-hop

Les élèves d’Adil Boulabat poursuivent leur conquête des scènes uzétiennes et nationales. Le 25 juin 2022, ils ont présenté un spectacle sur la scène du Jardin de l’Évêché.
Uzès : que règne le hip-hop
DR - Les jeunes danseurs de l'association Hip hip hop ont présenté leur spectacle de fin d'année, entre prestations chorégraphiques et battle de danse.

Uzès Publié le ,

Après deux années de mesures sanitaires, les élèves de l’association Hip hip hop d’Adil Boulabat se sont retrouvés sur la scène du Jardin de l’Évêché le samedi 25 juin 2022 pour leur spectacle de fin d’année.

La soirée a commencé plusieurs battles de danse permettant aux plus jeunes de s’initier à cette compétition en toute sérénité puisqu’elle s’est déroulée entre les élèves de l’école et par catégorie d’âge. Pour les plus confirmés, ces joutes ont donné lieu à de belles improvisations faisant monter l’applaudimètre du public. « Il y avait une catégorie pour les moins de 11 ans, une autre pour les moins de 17 ans et une pour les plus de 17 ans, détaille Adil Boulabat. Dans la première catégorie, Sacha et Naël ont gagné en finale face au duo Léa et Lana. En moins de 17 ans, Loris a été sacré après sa finale. Enfin, dans la catégorie plus de 17 ans, c’est Satria qui l’a emporté face à Willy. Ils ont gagné des enceintes, des petits cadeaux et des trophées. Mais pour les jeunes, c’est surtout la fierté de participer à cette compétition qui prime ».

Danse urbaine : Carla devient sportive de haut niveau

En deuxième partie de soirée, les jeunes sont montés sur scène pour présenter un show artistique et chorégraphique conçu par Adil tout au long de l’année. En passant du locking au breakdance, les élèves et les spectateurs ont été heureux de refaire vibrer les murs de l’Évêché. « Le public a été très attentif et agréablement surpris. Il a demandé à ce qu’on refasse une deuxième sessions du spectacle. Les jeunes étaient chauds donc on a refait le show. Comme ils disent, c’était vraiment cool », poursuit le chorégraphe.

Outre ce spectacle de fin d’année, les adhérents de l’association Hip hip hop continue leur main mise sur le monde de la danse urbaine en France.

Domination

Le week-end du 2 et 3 juillet 2022, divers groupes ont participé à des compétitions dans le sud de la France. À Saint-Christol-lès-Alès, Carla Grégoire a gagné dans la catégorie un contre un en breakdance. « J’ai perdu en demie face à mon élève, s’amuse Adil Boulabat. Par contre, j’ai gagné en un contre un en old style ».

L'équipe première de l'ESPU ramène la coupe Gard-Lozère à la maison

À Saint-Gilles, les moins de 16 ans ont survolé la compétition puisque les quatre demi-finalistes étaient issus du club uzétien. C’est finalement Paul qui a gagné la finale. Enfin, à Marseille, Satria a perdu en quart de finale face au vainqueur. « Il s’est très bien défendu. Il était à deux doigts de détrôner celui qui a gagné la compétition, l’un des meilleurs danseurs français », précise l’entraîneur, très satisfait des résultats de ses jeunes. L’association Hip hip hop, qui compte une centaine d’adhérents, recrutent de nouveaux danseurs. La reprise des cours est prévue pour septembre.

Infos et inscriptions : hiphiphop.uzes@gmail.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

Journal du 14 juillet 2022

Journal du14 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?