AccueilUzèsUn départ d'Uzès en mars pour la brasserie Meduz

Un départ d'Uzès en mars pour la brasserie Meduz

Ce n’est pas une fatalité mais cela témoigne d’une réalité foncière. La brasserie Meduz, à défaut de trouver un terrain conforme à ses attentes, déménagera officiellement à Alès en mars.
Les deux fondateurs de la brasserie Meduz n'ont eu d'autre choix que de prévoir le déménagement de l'établissement au mois de mars prochain. En cause : le manque de foncier à Uzès.
DR - Les deux fondateurs de la brasserie Meduz n'ont eu d'autre choix que de prévoir le déménagement de l'établissement au mois de mars prochain. En cause : le manque de foncier à Uzès.

Uzès Publié le ,

Ce n’est pas une fatalité mais cela témoigne d’une réalité foncière. La brasserie Meduz, à défaut de trouver un terrain conforme à ses attentes, déménagera officiellement à Alès en mars. « Notre bail à Uzès se termine fin 2021, nous l’avons prolongé jusqu’en mars pour assurer tous les travaux et le déménagement de notre équipement de production », présente Christophe Fresquet, un des fondateurs de Meduz. Pour répondre à ses perspectives de développement, il devenait indispensable pour Meduz de s’agrandir. « À Alès, nous aurons un espace de 900m2 et 4 000m2 de terrain constructible que nous pourrons utiliser pour avoir une surface de travail plus grande. Nous doublons ainsi notre surface ». En conséquence, les locaux situés sur le chemin du Mas-des-Tailles actuellement ne seront pas conservés.

« Nous avons essayé de rester à Uzès car nous y sommes beaucoup attachés, reconnaît Christophe Fresquet. Nous avons multiplié les rendez-vous avec les élus pour trouver des solutions mais Uzès manque cruellement de foncier ».

Alors que le tribunal administratif de Nîmes vient de se prononcer sur les recours concernant la zone des Sablas (plus d’infos dans le dossier pages 10-11), Meduz préfère prioriser son développement plutôt que privilégier son ancrage uzétien. « Cela fait plusieurs années que rien ne bouge pour cette zone, le dossier est compliqué. Et des entreprises uzétiennes plus anciennes que la nôtre ont aussi besoin d’espace pour poursuivre leur développement. C’est la réalité foncière et immobilière qui nous a fait prendre cette décision ». Meduz ne sera donc plus à Uzès mais la porte reste ouverte à un retour. « Nous sommes à l’affût d’une opportunité pour un local en location afin d’y placer une boutique et une unité de stockage », développe le fondateur.

Le développementen chiffres

Ce déménagement augure donc une production doublée avec un investissement de 700 000 € en outils de production, dont 200 000 € de subvention de la Région et de l’Europe au titre du pass Agroviti dynamique.« Cela nous permet d’avoir une nouvelle salle à brasser pour produire, à terme, 4 000L par jour contre 2 000 actuellement ». Meduz s’est aussi armée d’un robot pour la mise en bouteille et la palettisation. 120 000 € d’investissements ont été nécessaires dont 45 000 € de subventions dans le cadre du plan France relance. « Cela nous permettra d’éliminer les tâches répétitives pour nos employés et d’embouteiller tous les jours », complète Christophe Fresquet.

France relance bien ancré sur le territoire de l'Uzège

Enfin, le stockage sera grandement augmenté et simplifié. « Actuellement, nous stockons jusqu’à 250 palettes chez le transporteur Vialat. À l’avenir, nous pourrons stocker 400 palettes dans nos propres locaux, ce qui va grandement faciliter notre organisation ». Meduz planifie une production de 5 000HL par an d’ici cinq ou six ans, contre 2 500 aujourd’hui. « Nous connaissons 20% de croissance par an depuis notre création. 2021 s’annonce meilleure que 2019 et nous préparons nos dix ans l’an prochain avec quelques événements », conclut Christophe Fresquet.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?